Les fils de Georges MILLOT (186090) mettent en lumière Georges, son épouse Yvonne et leurs familles

Un ouvrage consacré à Georges MILLOT, Résistant Déporté avec le convoi des Tatoués du 27 avril 1944 et à son épouse Yvonne et à leurs familles.

« Vous m’avez fait pleurer tous les jours »

Bien plus qu’une chronique familiale, cet ouvrage met en scène nos familles paternelle et maternelle plongées dans la tourmente de la Grande Guerre et de la Seconde Guerre mondiale.

Nous entendons la voix de celles et ceux qui ne peuvent plus parler, nous découvrons nos parents, grands-parents, amis tous Résistants, nous vivons avec eux les multiples enchaînements tragiques de l’Histoire. Ils se révoltent, ils se battent pour rester libres.

 

 

Notre mémoire n°52 Janvier 2021 est disponible

NOTRE MEMOIRE n°52 du mois de janvier 2021 va bientôt arriver dans vos boites aux lettres.

Vous pouvez dès à présent en prendre connaissance.

Même si l’année 2020 nous a empêché de nous rassembler, l’Amicale a continué à travailler. Vous retrouverez dans ce numéro une rétrospective des années 2019 et 2020 et une projection sur 2021.

Et un entretien témoignage d’André BESSIERE sur sa vie, son engagement et son retour à la vie.

 

NOTRE_MEMOIRE-52 Janvier 2021

Meilleurs vœux

Bonjour à toutes et tous, familles, amis, membres de l’Amicale,

je vous souhaite une excellente année, pleine de bonheur et de réussite.

Que 2021 nous apporte un retour à la normale, un arrêt de la pandémie et l’occasion de nous réunir à nouveau dans de bonnes conditions.

Portez vous bien, faites attention à vous et débutez l’année sereinement, en pleine forme.

Amitiés

Christophe DHAM

Invitation à une dédicace

Rappelez-vous des articles parus dans les numéros 24 et 25 de Notre Mémoire.

Paul Le Goupil nous livrait les résultats de son travail d’historien sur la présence des prêtres dans notre convoi qui furent tatoués à Auschwitz.

 

Nous venons d’être contactés par Monsieur Manuel Valls-Vicente qui est actuellement libraire, il a été pendant plus de dix ans historien spécialiste de la résistance, de la déportation et de la Shoah. Il a ainsi travaillé à la Fondation de la Résistance, à l’Association des Amis de la Fondation de la Résistance, au CNRS dans le cadre du projet E.G.O (écrits de Guerre et d’Occupation), et à »Yahad-in-Unum » l’association du Père Patrick Desbois enquêtant sur la « Shoah par balles ».

Plusieurs de ses proches ont participé à la Résistance (au sein de Défense de la France et de « La Vérité Français », branche soissonnaise du Musée de l’Homme) et ont connu l’horreur de la déportation (Ravensbrück, Buchenwald, Dora ainsi que les Kommandos d’Elrich et de Neu-Stassfurt).

Manuel organise une soirée de dédicace qui se tiendra à la librairie Pierre Brunet (20 rue des Carmes 75005) le jeudi 5 novembre prochain à 18h. Il accueillera Adrien Louandre, jeune historien, à l’occasion de la parution de son premier ouvrage « Dieu n’est pas mort en enfer », avec une postface de Raphaël Esrail (Président de l’Union des déportés d’Auschwitz).

En voici le résumé :

S’il existe des témoignages poignants sur la présence des chrétiens dans les camps nazis, comme ceux de Geneviève de Gaulle, Edmond Michelet, Éloi Leclerc ou Jacques Sommet, on ne disposait guère jusque-là d’une vue d’ensemble sur cette dimension de la déportation. Jeune historien, Adrien Louandre révèle ici comment ces déportés ont vécu leur foi dans un cadre aussi inhumain. À l’écoute des témoins, il reconstitue patiemment le concret de leur vie de croyants, la messe, la prière, la relation à la Bible, les rapports fraternels et les petits gestes de solidarité. Simples laïcs, militants, résistants, prêtres, tous ces chrétiens incarnent à leur manière des profils et des sensibilités variés, qui dévoilent tous un sens profond de l’homme et de l’amour de Dieu. Dieu était-il présent dans l’enfer des camps|? Oui, répond sans hésiter l’auteur, qui l’a perçu à travers les visages et l’existence de ces témoins ordinaires, dont la foi fut mise pourtant à la plus rude épreuve.

Dernières minutes

Bonjour à toutes et tous.

Votre conseil d’administration a pu se réunir virtuellement, hier mardi 24 novembre 2020. Il manque sur la photo Patrick Simon et Dominique Desormière (pb technique).

Nous avons pu échanger sur nos différents dossiers, vous recevrez le compte-rendu de cette réunion en fin d’année.

En même temps vous recevrez  un numéro de Notre Mémoire consacré à l’année 2019 avec la présentation d’un point financier ainsi que la vie de l’Amicale pour les années 2019 et 2020.

Vous rendre compte de l’activité de l’Amicale reste notre priorité.

Nous vous espérons toutes et tous à l’abri de l’épidémie, comme vous devez vous en douter, il n’y aura pas de galette en janvier 2021. Aucune date n’est encore arrêtée pour une Assemblée générale mais nous devons nous préparer à une année 2021 blanche sans grand rassemblement.

Portez vous bien et prenez soin de vous

Chaleureusement,

Votre Président

 

 

Encore une mauvaise nouvelle…

 

 

 

Nous venons d’apprendre le départ d’Yves SIMON, gendre de Marcel LETERTRE (185 940) et papa de Patrick SIMON, membre du CA.

La cérémonie se tiendra le jeudi 25 juin à l’église Saint-Nicolas de Châteaubriant à 14h30 suivie de l’inhumation au cimetière de Béré.

L’Amicale présente ses sincères salutations à son épouse Annick ainsi qu’à toute sa famille.

Bernard EVEN 185 535 vient de nous quitter

Encore une triste nouvelle!

Bernard EVEN, l’un des derniers survivants du convoi vient de s’éteindre le 23 juin peu après minuit.

il fut l’un des compagnons d’André BESSIERE, à Flöha. Il était membre de notre Amicale et ceux qui se souviennent de notre Assemblée générale à Pont-Aven en 2001, se rappelle de lui.

Ses obsèques seront célébrées le vendredi 26 juin à 10h 30 en l’église Notre Dame de Bressuire.

L’Amicale présente ses sincères condoléances à son fils Stéphane et à sa famille.