Amicale des Déportés Tatoués du 27 avril 1944

Veste de déporté
Veste de déporté

Ce site a pour but d’évoquer ce que fut la tragédie du convoi des déportés du 27 avril 1944
à destination d’Auschwitz-Birkenau le 27 avril 1944.

L’Amicale des Déportés Tatoués du 27 avril 1944 a été créée à l’initiative de Pierre Johnson et Léon Hoebecke le 25 avril 1959.
L’amicale compte aujourd’hui près de 300 adhérents parmi lesquels de nombreux héritiers, des héritiers entrés au conseil d’administration en 1995, ce qui lui a donné une nouvelle dimension.
Depuis sa création, l’amicale a engagé et mené de nombreuses actions.

Poursuivre et amplifier ce travail de mémoire envers les résistants déportés de ce convoi exceptionnel est le but que se sont fixés les membres de l’Amicale qui vous souhaitent une bonne visite sur leur site.

a la une

Notre Mémoire n°53 de juillet 2021 est disponible

  Le  »Notre Mémoire » de juillet 2021 arrive chez vous. Il aborde le sujet de l’avenir de nos archives. Il met en exergue les différents témoignages des héritiers. Il reste le lien indéfectible entre les Tatoués, leurs mémoires et nous. je vous souhaite une excellente lecture. Passez un bel été et à bientôt      […]

Un ouvrage sur les parents et le frère de notre regrettée amie Anne MAX

Souvenez vous, notre amie Anne Max nous parlait souvent de ses parents et de son frère. Madeleine, sa maman, a été déportée à Ravensbrück et son papa Auguste et son frère Charles furent déportés avec  le convoi des Tatoués. Seul Charles a survécu à sa déportation mais il est décédé 10 ans plus tard, à […]

Il y a 77 ans, c’était le départ pour AUSCHWITZ

Après une dernière nuit d’insomnie, nous sommes au matin du 27 avril 1944.  Après un discours menaçant du Commandant, note Paul Le Goupil dans « La route des Crématoires », nous passons la porte en silence, serrés entre deux cordons de sentinelles armées de mitraillettes. Pour la deuxième fois, nous allons traverser Compiègne. Un officier S.S. précède […]

L’Amicale était présente aux cérémonies de la journée des Déportés

Partout en France, l’Amicale était présente pour la journée des Déportés. A Rouen, à Brive, à Montpellier, à Compiègne Royallieu et dans d’autres villes, nous étions présents pour rappeler le sacrifice de nos parents.      Pour qu’ils ne soient pas oubliés, pour que vivent leurs mémoires.