Amicale des Déportés Tatoués du 27 avril 1944

Veste de déporté
Veste de déporté

Ce site a pour but d’évoquer ce que fut la tragédie du convoi des déportés du 27 avril 1944
à destination d’Auschwitz-Birkenau le 27 avril 1944.

L’Amicale des Déportés Tatoués du 27 avril 1944 a été créée à l’initiative de Pierre Johnson et Léon Hoebecke le 25 avril 1959.
L’amicale compte aujourd’hui près de 300 adhérents parmi lesquels de nombreux héritiers, des héritiers entrés au conseil d’administration en 1995, ce qui lui a donné une nouvelle dimension.
Depuis sa création, l’amicale a engagé et mené de nombreuses actions.

Poursuivre et amplifier ce travail de mémoire envers les résistants déportés de ce convoi exceptionnel est le but que se sont fixés les membres de l’Amicale qui vous souhaitent une bonne visite sur leur site.

a la une

Notre mémoire n°52 Janvier 2021 est disponible

NOTRE MEMOIRE n°52 du mois de janvier 2021 va bientôt arriver dans vos boites aux lettres. Vous pouvez dès à présent en prendre connaissance. Même si l’année 2020 nous a empêché de nous rassembler, l’Amicale a continué à travailler. Vous retrouverez dans ce numéro une rétrospective des années 2019 et 2020 et une projection sur […]

Meilleurs vœux

Bonjour à toutes et tous, familles, amis, membres de l’Amicale, je vous souhaite une excellente année, pleine de bonheur et de réussite. Que 2021 nous apporte un retour à la normale, un arrêt de la pandémie et l’occasion de nous réunir à nouveau dans de bonnes conditions. Portez vous bien, faites attention à vous et […]

Dernières minutes

Bonjour à toutes et tous. Votre conseil d’administration a pu se réunir virtuellement, hier mardi 24 novembre 2020. Il manque sur la photo Patrick Simon et Dominique Desormière (pb technique). Nous avons pu échanger sur nos différents dossiers, vous recevrez le compte-rendu de cette réunion en fin d’année. En même temps vous recevrez  un numéro […]

Il y a 76 ans, jour pour jour ! N’oublions jamais

Une dernière nuit sur une couche de paille humide et malodorante, suivi par un réveil brutal et une fouille sélective. Aligné sur la grande place, tous reçurent une boule de pain et un gros saucisson. Le convoi passe la porte en silence, serré entre deux cordons de sentinelles armées de mitraillettes. Pour la deuxième fois, […]