La vie de l’Amicale

La vie de l’Amicale

En 1958, sur l’initiative de Pierre Johnson, Léon Hoebecke lance un appel aux rescapés du convoi du 27 avril 1944, afin de créer une « Amicale des Tatoués ». Celle-ci se réunit une première fois en assemblée générale le 25 avril 1959, au « Soleil de Mogador ». A la joie de se retrouver se mêle le douloureux souvenir de ceux qui n’ont pas eu la chance de revenir et de ceux qui sont morts depuis leur retour.

« Les 88 camarades présents, venus de toutes les provinces, sur les 196 qui ont répondu, font le serment de conserver un contact fraternel et durable, de ne jamais oublier le sacrifice de tous leurs camarades. »

Ils procèdent ensuite à l’élection du bureau et à la distribution des postes. L’Amicale des Déportés Tatoués est née.

ensemble-drapeau

Dans son compte-rendu de séance, elle s’engage à :

  • Dresser la liste complète des déportés, pour constituer un Mémorial et un Livre d’Or.
  • Retrouver l’auteur de l’intervention qui a permis d’éviter le massacre total du convoi à Auschwitz, comme les SS l’avaient prévu.
  • Aider les survivants comme les membres des familles de disparus, moralement et matériellement, dans la mesure des possibilités de chacun.
  • Accompagner à leur dernière demeure ceux qui disparaîtront et assister leurs familles.
  • Créer un fanion rayé présent aux cérémonies officielles.
  • Conformément au vote exprimé lors de cette première assemblée générale, les suivantes se tiendront à des dates les plus proches possibles du 27 avril, jour anniversaire du départ de Compiègne.

portedrapeauLe 15 mars 1974, à Coëtquidan, le général Jacques de Barry, commandant l’E.M.I.A. (École Militaire Inter-Armes) et lui-même ancien du convoi remettait le drapeau de l’Amicale à une promotion d’élèves-officiers. L’amicale a organisé plusieurs pèlerinages en Pologne et visites camp d’Auschwitz-Birkenau (1967, 1974, 1985, 1994, 1999).
En avril 1982 : visite du Struthof.
En avril 1983 et avril 1994 : visite à Royallieu.

Actuellement présidée par Danièle Bessière, épouse d’André Bessière † (matricule 185.074) et soutenue par Christophe Dham, fils de Jacques Dham † (185.366) Vice-président,  l’Amicale est devenue nationale, étant représentée dans toutes les provinces de France.