Assemblée générale à Compiègne, les 1er et 2 avril 2017

Suivez le déroulé des deux jours consacrés à notre Assemblée générale à Compiègne, les 1er et 2 avril 2017.

Hôtel de ville de Compiègne, le 1er avril 2017

Dépôt de gerbes au monument aux Morts de la ville Compiègne, place Saint Jacques
De gauche à droite : Claudine Déon – Pierre Jobard (185.784) – Danièle Bessière

Après le dépôt de gerbes au monument aux Morts de la ville place Saint Jacques par Pierre Jobard (185.784), Danièle Bessière et Claudine Déon accompagnés par Mr Dupuy de Mery pour l’Amicale des Déportés Tatoués suivi du dépôt par les édiles municipaux pour la ville de Compiègne, nous nous rendons à l’hôtel de ville où Mr Marini rend un hommage au Président André Bessière et rappelle qu’il a participé au projet d’élaboration du Mémorial de l’internement et de la déportation de la ville de Compiègne. Il était d’ailleurs présent lors de la pose de la première pierre, précise-t-il.

Mr le sénateur-maire donne la parole à Anne Bonamy, Directrice du Mémorial de l’internement et de la déportation, rentrée la veille d’un pèlerinage à Auschwitz. Celle-ci ne peut s’empêcher d’évoquer André Bessière et son parcours. Elle salue ensuite le travail des héritiers et déclare que les archives, déposées par l’Amicale, vont permettre d’apporter des éléments à l’heure de la réécriture du parcours historique du Mémorial.
Danièle Bessière prend la parole et déclare :

« Monsieur le Sénateur-maire, Mesdames, Messieurs, Chers Amis,
Mon émotion est grande aujourd’hui, vous le comprenez, car c’est André, votre Président, mon époux, qui devait signer la convention de dépôt des archives de l’Amicale des tatoués, archives que nous remettrons tout à l’heure très officiellement au Mémorial de l’Internement et de la Déportation de Royallieu.
Royallieu, d’où est parti le convoi du 27 avril 44, s’est imposé tout naturellement pour confier ce qui constitue la Mémoire de ceux qui ont composé ce transport vers Auschwitz-Birkenau.
En lieu et place d’André, en votre nom à toutes et à tous, vos vice-présidents, Christophe Dham et moi-même, remercions la ville de Compiègne et le Mémorial de l’internement et de la déportation d’accueillir ce fonds.
Dernier acte complétant les outils constitués par l’Amicale pour la mémoire de ses « héros », n’ayons pas peur des mots, il est aussi le démarrage de l’héritage laissé aux héritiers pour faire vivre leur Amicale. Mais ils ont déjà prouvé leur attachement à la mémoire et leur volonté de voir perdurer le souvenir de ceux qui ont sacrifié leur jeunesse, leur santé et, pour nombre d’entre eux, leur vie, pour cet idéal de liberté qui les avait poussés à résister.
Nous serons dignes d’eux. »

Avant signature du contrat de dépôt des archives de l’Amicale par Mr Marini, Mme Bessière et Mr Dham, il est procédé à la lecture des articles principaux.

Signature du contrat de dépôt des archives de l’Amicale par Mr Marini, Mme Bessière, Mr Dham et Mr Pierre Jobard (185.784)
De gauche à droite : Mr Marini – Mme Bessière – Mr Dham – Mr Pierre Jobard (185.784)

Au nom de l’Amicale, Mme Danièle Bessière souhaite remercier la ville de Compiègne en la personne de son maire et lui remet le dernier manuscrit d’André Bessière : « Le commandant André Tournon – L’homme qui voulait sauver les Déportés ». Très touché, Mr Marini donne le texte à Mme Anne Bonamy aux fins de faire procéder à son édition.

Le verre de l’amitié réunit ensuite toute l’assemblée. La convivialité habituelle préside au déjeuner ainsi que la traditionnelle tombola.

 

Mémorial de l’internement et de la déportation, le 1er avril

Nous accueillons Mr Michel Foubert, premier adjoint au maire de Compiègne, chargé officiellement de recevoir les archives de l’Amicale. Danièle Bessière prend la parole :

Mr Michel Foubert, premier adjoint au maire de Compiègne, chargé officiellement de recevoir les archives de l’Amicale. Danièle Bessière prend la parole.
De gauche à droite : Mr Michel Foubert, premier adjoint au maire de Compiègne – Danièle Bessière.

« Monsieur le premier adjoint, Chère Anne Bonamy, Chères toutes, chers tous de la grande famille des tatoués,

Selon le vœu d’André, approuvé par le Conseil d’administration et voté par l’Assemblée générale tenue à Perpignan l’an dernier, nous remettons aujourd’hui, ici, à Royallieu, les archives et le premier drapeau de l’Amicale. Christophe Dham, vice-président, évoquera dans quelques instants pour vous ce que fut la vie de ce drapeau.

En ce qui concerne les archives, elles ont été constituées au fil des ans et fait l’objet d’un véritable outil de mémoire grâce au travail effectué par Anne Max qui fut notre archiviste durant plusieurs années. C’est tout simplement la vie de l’Amicale des tatoués qui est regroupée dans ces cartons, la vie de ceux qui ont constitué le convoi du 27 avril 1944 parti d’ici même il y aura 73 ans à la fin de ce mois.

Dans ses salles, le Mémorial retrace le parcours du convoi comme vous l’avez vu ou allez le voir au cours de votre visite. Il est donc apparu naturel et évident que nos archives y soient déposées.

Anne Bonamy, directrice du Mémorial, va nous préciser comment ces archives seront utilisées, exploitées, consultables. Peut-être découvrirez-vous des pistes pour vous-mêmes jusqu’alors ignorées.

En même temps que ces cartons, nous déposons la liste des autorisations signées par les tatoués eux-mêmes ou leur famille aux fins d’utilisation conformes au contrat de dépôt d’archives et objets privés signé ce matin entre les parties. Je pense utile que chacun de vous consulte la liste des dossiers personnels que nous déposons afin de vérifier qu’un dossier concerne le membre tatoué de votre famille. Si oui, c’est OK. Si c’est non, peut-être pouvez-vous décider de faire parvenir les éléments en votre possession pour en constituer un.

Nous remercions à nouveau M. Marini, sénateur-maire de la ville de Compiègne représenté par M. Foubert, d’avoir accepté que le Mémorial soit le dépositaire de ce fond qui profitera ainsi d’une conservation matérielle optimisée. »

Pour clore cette remise, Françoise Ramain rend hommage à Anne Max pour son travail minutieux d’archivage dont elle a assuré le suivi et précise le contenu des cartons au nombre de quatre.

Mr Foubert remercie l’Amicale de sa confiance et l’assure que le dépôt de ces archives, témoignages qui doivent transcender le temps, seront exploitées et préservées pour que les jeunes générations prennent conscience de ce passé qui est le nôtre dans une période terrible de notre Histoire. Sublimation des valeurs les plus hautes de la civilisation, nous devons veiller à perpétuer cette Mémoire.

N’oubliez pas, « Ce Mémorial est le vôtre ».

La Directrice du Mémorial, Anne Bonamy, estime que l’Amicale fait un grand honneur au Mémorial en lui confiant les archives qui représentent la mémoire des « Tatoués » et 60 années de vie de l’Amicale.

Dans le projet de réécriture du parcours historique du Mémorial, il est envisagé de consacrer une salle sur le retour des survivants, leur accueil par les familles, par l’état, leur détresse et leurs traumatismes.

Certains objets réunis depuis 10 ans et non encore présentés au public seront mis en exposition, telle une poupée, confectionnée à l’attention de sa fille par Roger Valentin (186508) dans le bois d’un lit, parvenue jusqu’à la famille grâce à un gardien allemand.

Cette poupée donnée par la fille âgée de 68 ans, vous pourrez la voir lors de votre prochain passage au Mémorial.

Avant de lancer la projection du DVD « l’Amicale au fil du temps » Danièle Bessière précise :

« Pourquoi ce DVD ? Tout simplement pour permettre aux héritiers, qui constituent à présent l’avenir de l’Amicale, de connaître celles et ceux qui ont œuvré pour qu’elle soit ce qu’elle est aujourd’hui. Avec André, nous avons pensé qu’en complément du Livre d’Or, un support audio-visuel serait approprié et plus vivant.

Ce DVD sera complet lorsque j’aurai ajouté une photo de la signature du contrat signé ce matin en mairie de Compiègne et une autre de la remise officielle de nos archives au Mémorial de l’Internement et de la Déportation de Royallieu, sans oublier la remise du premier drapeau à la chapelle. Un exemplaire de ce DVD sera ensuite remis au Mémorial pour compléter ce dépôt. »

Un silence profond accompagne ce moment intense de communion entre les participants.

 

Remise du Drapeau de l’Amicale à la Chapelle du camp de Royallieu – Mémorial de l’internement et de la déportation

En cortège, les participants se dirigent vers la chapelle du camp qui a du mal à nous contenir.

Avant de prononcer le texte officiel de remise du Drapeau, Christophe Dham tient à lire le mot du président préparé par André Bessière pour notre Mémoire de janvier qui a été remplacé par un hommage qui lui a été rendu.

« C’est avec la Révolution française qu’est né le drapeau aux trois couleurs, bleu blanc rouge, devenu le signe de ralliement de tous les Français autour de leur patrie, de tous les combattants au sen de leur formation d’origine.
Sans l’emblème de son drapeau, notre Amicale ne peut être représentée, il faut donc créer un drapeau qui lui soit bien approprié.
C’est ce qu’on pensé le Conseil d’administration et l’assemblée générale de 1973.

Le drapeau créé, le 17 mars 1974, a été officiellement remis à notre président le docteur Paul Denis (185435) au cours d’une émouvante cérémonie par le général Jacques de Barry (185386) commandant des Ecoles interarmes de Coëtquidan.

Après 42 ans de bons et loyaux services, présent à toute nos assemblées générales ayant été jusque sous l’Arc de Triomphe de Paris, et accompagnant nos camarades à leur dernière demeure, usé et s’effilant de toutes parts, il était encore présent lors de notre assemblée générale de Perpignan en avril 2016.

L’an prochain, lors de l’assemblée générale qui se tiendra à Compiègne Royallieu, un drapeau neuf saluera nos morts à ses côtés.

Evoquer le drapeau c’est aussi évoquer les porte-drapeaux qui se sont succédés au fil des années, c’est parler de leur dévouement mais aussi de leur fierté d’avoir eu l’honneur de représenter l’Amicale avec son Symbole.

2017, nouveau drapeau mais aussi nouvelle année qu’avec les membres du Conseil d’administration je vous souhaite à tous bonne et heureuse après un joyeux Noël.

Votre Président – André Bessière (185074) »

Christophe Dham s’adresse ensuite à Mr Foubert et à l’Assemblée, en ces termes :

« Mesdames, Messieurs, chers amis. Nous allons commencer la cérémonie de remise de notre drapeau.
Monsieur le Maire, au nom de l’Amicale des Déportés Tatoués du 27 avril 1944, j’ai l’honneur et le privilège de remettre au Mémorial de l’Internement et de la Déportation, notre premier drapeau.
Que celui-ci soit gardé et protégé par le Mémorial.
Ce drapeau a été de toutes les cérémonies et il a accompagné bon nombre de nos Tatoués vers leurs dernières demeures. Il sera désormais conservé dans de bonnes conditions et l’Amicale remercie le Mémorial d’avoir accepté de le conserver. »

Christophe Dham s’adressant à Mr Foubert et à l’Assemblée.
De gauche à droite : Christophe Dham – Mr Foubert.

Monsieur Foubert, très ému, exprime l’honneur qui est fait au Mémorial de recevoir ce Drapeau, symbole physique de la Mémoire, et s’engage en son nom d’en prendre le plus grand soin.

Déroulé de la journée du dimanche 2 avril 2017

Au monument commémoratif du Mémorial de l’internement de Royallieu, en présence des autorités, parmi lesquelles Mr le Maire de Margny-les-Compiègne, et les présidents d’associations patriotiques qui entouraient les familles, Mme Danièle Bessière et Mme Claudine Déon déposent une gerbe au nom des l’Amicale des Tatoués et Mr Joël Dupuy de Mery, conseiller municipal en charge des anciens combattants dépose une gerbe au nom de la municipalité aux côtés des édiles municipaux.

Monument commémoratif du Mémorial de l’internement de Royallieu - Photo de groupe de l'Amicale du convoi des déportes tatoués du 27 avril 1944.
Monument commémoratif du Mémorial de l’internement de Royallieu – Photo de groupe de l’Amicale du convoi des déportes tatoués du 27 avril 1944.

Après la minute de silence, la marseillaise et le salut aux Drapeaux, la parole est donnée à Danièle Bessière pour une courte allocution :

« Nos pensées vont vers tous ceux qui sont partis d’ici vers l’enfer des camps nazis, mais particulièrement à nos « Tatoués ».
Il y aura 73 ans, à la fin de ce mois, que le convoi du 27 avril 44 partait vers la déportation.
Aujourd’hui pour la première fois il n’y a aucun Tatoué survivant parmi nous. Mais ils sont avec nous.
Nous reviendrons et ils seront encore avec nous. »

Après la cérémonie le groupe se disperse pour une visite guidée du Mémorial toujours très émouvante pour les familles. Puis le repas rassemble les participants au Bistrot de Flandre. A l’heure de la séparation chacun se promet de se retrouver l’an prochain en Bourgogne.

NOTA / D.V.D. de l’Assemblée Générale de Compiègne 2017

Si vous n’avez pu participer à ce rendez-vous annuel statutaire ou si vous souhaiter le revivre, vous pouvez commander le double DVD réalisé par Mr Serge Desseaux en lui adressant un chèque de 30 €, à l’adresse suivante:
68, rue de la République 60280 MARGNY-les-COMPIEGNE.

Hommage à André Bessière

André BessièreLes membres du Conseil d’Administration ont voté à l’unanimité le 15 janvier 2017, le dépôt de la plaque funéraire sur la tombe de leur Président.

Sylvie Marseillan, cousine d’André Bessière annonce à l’assemblée sa démarche auprès du maire de Vias, afin qu’une rue porte le nom d’André Bessière. Par courrier du 27 mars Mr le maire Jordan Dartier lui faisait savoir qu’au terme de leur entretien : « Avec ma majorité municipale je serai amené à faire prochainement des propositions pour que soit érigée une stèle en mémoire de cet homme ».

Lire la suite